Les arbres au gré des aléas climatiques

 

La rentrée est aussi l’occasion de faire le point sur l’état des plantations autour du Foyer. Si les arbres ont bien pris comme en témoignent ces photos, les inondations ont touché la bananeraie. Comme dans le reste du Mali, la saison des pluies a en effet été nettement plus intense que d’ordinaire cette année dans la région de Kolongo.

 En plus des manguiers et des jujubiers plantés aux alentours du Foyer, il avait été procédé  à la plantation de bananiers à l’intérieur du périmètre clôturé du potager.  Ce sont ces plantations qui ont souffert des inondations et du maintien de l’eau non encore évacuée de la zone (photos ci-dessous).

 

L’hivernage, au Mali, est une période particulièrement propice à la production agricole, mais il constitue également un moment de danger permanent du fait des inondations consécutives à une pluviométrie parfois abondante. Et bon nombre de localités à travers le pays n’échappent pas à ces catastrophes saisonnières ! 

Publicités

Une réflexion sur “Les arbres au gré des aléas climatiques

  1. Bonjour les jeunes amis,
    Bonne rentrée et bon travail scolaire. Je vois que les bananiers ont souffert des pluies.
    Ici, dans le Sud de la France, c’est la sécheresse et nos arbres souffrent ou meurent de manque d’eau.
    Qu’es-ce qui serait utile pour vous aider ?
    toutes nos affectueuses pensées,
    Anne-Marie Bernard (petite cousine de Jean-Pierre Delpech).

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s